Mushy Widmaier
Home 
Bio 
Latest Work 
MWE 
Tour 
Photo Gallery 
Videos 
Musicography 
Press 
Contact 
Some articles and press releases regarding Mushy Widmaier:
 
Une nuit "jazzée" avec les Widmaïer 
Claude Bernard Sérant, Le Nouvelliste
25 Janvier 2007
 

Les envolées rythmiques du quintet des frères Widmaïer à l'Institut français d'Haïti ont un goût de vie nocturne.
Un public chaleureux a suivi, jeudi soir, dans les jardins de l'Institut français d'Haïti, le concert de jazz du quintet des frères Widmaïer. Cette soirée animée par Joël (batterie), Mushi (piano), accompagné de leurs joyeux complices Richard Barbot (basse), Jean Case (trompette) et Wesner St-Louis (tambour) a eu un effet tonique sur un public qui a fait le déplacement en grand nombre pour venir assister à ce spectacle qui a permis aussi aux mélomanes d'apprécier la diversité de styles du jazz.

jazz1.jpg Depuis quelques années on assiste à une percée du phénomène de jazz moderne en Haïti. Les jazzmen sont de toutes les tendances, cependant ils sont tous caractérisés par la fusion de la modernité afro-américaine avec nos rythmes traditionnels. Turgot Théogat, Jean Sanon Lamour (San), Nadège R. Tippenhauer et Grégory Vorbe du groupe N'Didgenous, Alix Ambroise (Buyu), les frères Widmaïer, nous proposent une autre version musicale plus contemporaine.

jazz2.jpg Déclinaison

Les artistes ont servi durant la soirée un jazz traversé de racines populaires, fusionné à des styles de musique contemporaine. Ils ont réveillé les énergies dormantes dans l'assistance.

Le tambour de Wesner St-Louis a décliné plusieurs rythmes au fil des morceaux : contredanse, bigin, kata, rabòday... Ces gammes chromatiques, enveloppées d'un manteau jazzique où perce le traitement original d'une matière sonore finement travaillée, ont fait sensation.

Le piano de Mushi, tendre, énergique, traçait des variations rythmiques dans l'espace, les autres instruments suivaient les lignes mélodiques. Pour le plaisir de nos oreilles : « Arawak dance », « Yele », « Insomnie », « Ayizan », « Malouk », « Mascaron », « Wangol », « Ago », et autres improvisations.

Joël, à la batterie, a exécuté avec vitalité des improvisations entraînantes et surprenantes.
Sa voix douce et claire a permis au public de savourer des morceaux qui rappellent ô combien tendre est la nuit à Port-au-Prince quand on assiste à un concert de jazz.

Claude Bernard Sérant
serantclaudebernard@yahoo.fr

 

© 2007 - 2010, MushyWidmaier.com 
Design by Salvant & Associates